© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Instagram Black Round

#voyages #photos #lamamarazziautourdumonde

  • lamamarazzi autourdumonde

Crapahuter dans le Tongariro en hiver

La randonnée star dans le Tongariro est le crossing, mais en hiver il n'est pas toujours accessible et il est vraiment frustrant de traverser ce parc magnifique sans pouvoir randonner. Nous nous apprêtions à nous faire à cette idée, après plusieurs jours de mauvais temps, et puis finalement nous nous engageons sur le chemin qui mène aux Tamas Lakes, en nous disant que nous rebrousserons chemin si les conditions météo ne nous permettent pas d'aller plus loin.

Il faut compter entre 5 et 6h pour faire l'aller et retour, en prenant par la Taramaki falls au retour.

Comme nous n'avions pas vraiment prévu de randonner, la matinée est déjà bien avancée lorsque nous nous engageons sur le chemin. Nous marchons à un bon rythme trop contents de pouvoir enfin fouler les pistes de ce parc mythique.

Le temps est finalement assez clément, un peu brumeux au départ mais sans pluie. A cette saison la végétation oscille entre le doré et le brun. Dès qu'un rayon de soleil parait tout s'illumine. La piste est au départ assez plate, franchie quelques torrents qui ne présentent pas de difficulté particulière.

Nous grimpons à vive allure et en 2 heures nous sommes au sommet à tutoyer le fier Ngauruhoe et son cône presque parfait. Nous atteignons le Tama lower lake assez facilement.

Nous grimpons encore, c'est maintenant plus raide, pour atteindre le Upper Tama Lake. La végétation a disparu. Ici ce n'est que roche et vaillants lichens qui luttent pour survivre.

Un cadre magnifique pour d'offrir un pique-nique. Comme nous ne savons pas combien de temps le ciel nous sera clément, nous ne restons pas trop longtemps là-haut. Comme portés par l'enthousiasme, nous courrons presque sur les pentes de roches volcaniques autour de la caldera qui forme le upper lake.


Un peu plus bas, nous rattrapons un sentier qui traverse la forêt puis conduit vers la Taranaki Fall.

Une très jolie chute d'eau derrière laquelle les plus hardis, c'est à dire pas moi, peuvent se frayer un passage.

Encore quelques minutes de marche et nous avons bouclé la boucle.


Au revoir Tongariro et bientôt pour d'autres randonnées sur les chemins néozélandais.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now