• lamamarazzi autourdumonde

L'Argentine des papilles

Visiter l'Argentine, c'est découvrir un pays à une autre échelle, avec des déserts immenses, l'altiplano irréel bordé de sommets qui touchent le ciel, cela fera l'objet d'un prochain post, mais visiter l'Argentine, c'est aussi un voyage pour les papilles.


Pour commencer, Buenos Aires c'est la ville des bistrots, avec une vraie atmosphère, des endroits où les habitants de la ville aiment à se retrouver après le bureau ou au moment de la pause déjeuner.



La petite douceur pour les froids après-midi d'hiver, c'est le submarino, une tasse de lait chaud dans laquelle on laisse fondre une barre de chocolat noir. Miam-Miam !


Le maté, une autre des traditions argentines. Nous l'avons bu plutôt à l'européenne, en sachet. Mais pour les aficionados, le maté c'est quelques feuilles placées dans un gobelet en terre cuite, recouvertes d'eau bouillante et une paille pour aspirer le breuvage énergisant. Au fil de la journée, ils ajoutent de l'eau chaude, il y a des distributeurs un peu partout, et continuent à profiter de leur boisson, vraiment économique.


Pour les petites faims, on trouve partout des Empanadas, des petits chaussons farcis à la viande, au fromage, aux légumes. Délicieux. On peut les acheter dans les boulangeries, dans les nombreuses brasseries, on les sert dans les restos, partout.









Un autre en-cas fréquent, d'inspiration française, c'est le Croissant con jamon y queso. Bon pour ma part, je ne suis pas fan des fromages sud américains, et les argentins aiment en mettre des quantités.







Et puis, nos papilles ont apprécié aussi les plats andins, les soupes roboratives, les locros aux lentilles, aux haricots, aux courges, au quinoa, voir tout à la fois. C'est riche, gouteux, ça donne de l'énergie.

Mais la vraie institution argentine, c'est la viande grillée au barbecue, la parilla. Sur ces barbecue, on met du boeuf qui a grandi dans les grandes plaines, des côtelettes des milliers d'agneaux des grands troupeaux.

Dans les villages de l'altiplano, on peut aussi déguster de la viande de lama, pas mauvais, mais à choisir, je préfère les bonnes locros.


Ce qu'il faut savoir aussi, c'est que très souvent, les portions servies sont très copieuses, plutôt trop même. Les escalopes milanaises débordent de l'assiette, sont couvertes de jambon, d'une grosse couche de fromage. La portion de lasagne pèse un kilo… Commander une assiette pour deux est souvent suffisant.



¡Buen provecho!


© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Instagram Black Round

#voyages #photos #lamamarazziautourdumonde

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now