© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Instagram Black Round

#voyages #photos #lamamarazziautourdumonde

  • lamamarazzi autourdumonde

Voyage dans le Caucase

En 2012, c'est dans l'insolite Géorgie que nous avons décidé de poser nos valises. Pays vraiment singulier, en équilibre entre l'Europe et l'Asie, riche de multiples influences, mais avec sa personnalité bien à elle.

28-31 Juillet : Tbilissi la charmeuse

Visiter Tbilissi, la capitale géorgienne, c'est plonger dans un monde étonnant, loin de toutes nos références, déambuler dans des rues aux noms imprononçables, franchir la Koura sur "l'allways ultra", traverser les époques en franchissant quelques mètres, sentir les stigmates soviétiques, et avoir aussi l'impression de se promener dans les allées de Disneyland.

1 Août : en route pour Stephantsminda

A deux pas au sud de la frontière russe se niche la petite ville de Stephantsminda, posée au pied du fier Mont Kazbek.

Ici, c'est le paradis du randonneur qui n'aime pas perdre son temps dans les détours et qui grimpe en haut de la montagne à la géorgienne, sans faire de chichi, tout droit !

4 Août : Flirter avec la frontière d'Azerbaïdjan

Il faut juste quelques heures de route (mais aussi de pistes) pour passer des verdoyantes montagnes du nord aux collines désolées de la frontière azerbaïdjanaise. Le contraste est important, mais le plaisir de découvrir les lieux tout aussi grand.

Et au milieu de ce paysage lunaire, une merveille s'accroche à la montagne, le monastère de David Gareji.

5 Août : Gori

Gori, la ville de naissance de Staline, fait la part belle à l'enfant du pays, malgré le conflit avec la grande voisine. Nous logeons d'ailleurs avenue Staline, à l'hôtel Intourist, un pur produit d'architecture soviétique.

Mais Gori, c'est aussi la porte d'entrée pour la croquignolette vallée d'Athéni.

6 Août : Prononcez doucement : Uplistsikhe !

Pour visiter le site d'Uplistsikhe, rien de mieux que de s'y rendre dans la quiétude du soir, lorsque les bus de touristes ont abandonnés la place, laissant libre cet endroit fabuleux.


10 Août : Mestia la belle

La seule route praticable à l'époque pour rejoindre la Jolie Mestia est celle qui part de Zougdidi, 3h de virages, mais sur une route correctement revêtue. Très jolie petite ville enchâssée dans les montagnes, avec ses tours défensives svaneti.


12 Août : Batoumi, l'autre Vegas

Durant l'été 2012, Batoumi aussi, Saakachvili le bâtisseur étend son oeuvre et les ouvriers travaillent sans relâche, de jour comme de nuit, tous les jours de la semaine. Même le dimanche, les grues mènent leur ballet dans le ciel de Batumi. Des immeubles

de verre, des tours aux formes plus incroyables les unes que les autres, sortent de terre.


14 Août : Musarder le long de la frontière turque

En, quittant Batoumi, nous traversons l'arrière pays, en longeant la frontière turque. La route en direction de Khula est magnifique, moutonnée de verts, avec un petit air de pays basque. Le col de Goderdzi, qui permet d'atteindre Beshumi, un petit village d'altitude. La piste qui y monte est vraiment en très mauvais état, mais quel cadre. C'est vraiment sublime.


15 Août : Khertvisi, une forteresse impressionnante

Perchée sur un piton rocheux, cette impressionnante forteresse guette avec vigilance l'envahisseur turc.

16 Août : De Khertvisi à Tsalka, au milieu du désert vert

17 Août : Qu'il est long le chemin...

La route en quittant la petite bourgade de Tsalka est vraiment mauvaise, plein de nid de poule. Assez rapidement, il faut bien reconnaître que nous n'avons pas la moindre idée de l'endroit où nous sommes. Nous roulons longuement sur une petite route, mi-piste, mi-goudronnée qui finit par nous mener après de longs kilomètres à Tetri Skaro.

Dans la petite ville, difficile de trouver un restaurant. Deuxième challenge, nous cherchons un hôtel, mais il n'y a rien ici. On nous dit qu'à Bolnisi nous trouverons des hébergements. Nous faisons donc les 50km qui nous séparent de la seconde ville. Mais là encore, après avoir demandé à plusieurs endroits, nous ne trouvons rien si ce n'est une maison totalement hors budget. De guerre lasse, nous décidons de repartir vers Tbilissi.

18 Août : Tbilissi, fin du voyage

Avant de quitter ce curieux petit pays, nous nous perdons avec bonheur dans les rues de la vieille ville.



A bientôt pour de nouvelles aventures


This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now